Articles

Electrocentre

Comme chaque année, les deuxièmes années de la section BTS MAI ont une machine à concevoir et réaliser. C’est une expérience très intéressante et surtout enrichissante. L’année dernière, il y avait trois thèmes à terminer et un nouveau thème.

Personnellement, j’étais sur le nouveau thème avec cinq camarades. Ce thème était une machine pour la société Electrocentre qui fabrique des pierres à briquets. Notre machine devait conditionner trois types de leurs pierres dans des boîtes de conserves. Nous avons décomposé cette machine en 6 modules :
> Alimentation en pierres Reffay Aurélien
> Alimentation en boîtes Manigand Alexandre
> Alimentation en couvercles Lamy Bruno
> Remplissage boîtes Villien Arnaud
> Sertissage boîtes Klein Nicolas
> Evacuation boîtes Lagoutte Olivier
Les autres thèmes étaient :
> MBP (Conditionnement de cartouches de graisses dans des cartons)
> SODIM (Ebavurage de flasques : baignoire, lavabo, …)
> St JOSEPH (Affuteuse de lames d’une affuteuse)

Tous les thèmes ont été terminés et fonctionnent correctement. Un bref récapitulatif de l’année scolaire 1999-2000 :
Tous les jeudis et les vendredis étaient consacrés à notre étude.
De septembre à décembre, nous avons recherché des idées, demandé des devis, fait des esquisses. Nous avons donné un rapport au responsable de la société Mr MASSON pour savoir s’il était toujours intéressé par notre machine, par son tarif.
Rentré 2000, élaboration des dessins de définition.
Pour la journée portes ouvertes, le bâti de la machine était commencé et les dessins de définition des modules quasi terminés.

Tous s’est accéléré très vite. La machine a été construite en deux mois. Autant c’était cool avant la porte ouverte, autant il a fallu en baver par la suite. Comme dans toute équipe, cerains ont travaillé plus que d’autres ! Mais bon c’est pas grave car la machine a été terminé dans les temps.

Pour finir, je tiens à remercier tous les professeurs qui nous ont aidés tout au long de notre projet ainsi que Mr MASSON de la société Electrocentre de nous avoir fait confiance. Si c’était à refaire, je recommencerais !!!

Reffay Aurélien

Source : journal TOP STJO N°7